Authentifiez vos bouteilles

En 2001, l'ancien Château Lapeyronie, devenu depuis lors Clos Lunelles, sort d'un relatif anonymat pour accéder à la lumière.

Lire la suite
Fermer

En 2001, l'ancien Château Lapeyronie, devenu depuis lors Clos Lunelles, sort d'un relatif anonymat pour accéder à la lumière.

Cette année là en effet, "frappé par la baguette magique de Gérard Perse" selon la formule de Robert Parker, le petit domaine des Côtes de Castillon (8.5 hectares) va révéler l'immense potentiel de son terroir en se voyant octroyer, dès le premier millésime de son nouvel acquéreur, la note de 93 sur 100 par le célèbre commentateur américain.

Ce pari réussi sur la qualité d'une terre jusqu'alors ignorée n'est sans doute pas le moindre succès à mettre au crédit du propriétaire du Château Pavie.

Il y avait déjà les Châteaux Pavie, Pavie-Decesse, Monbousquet et Bellevue-Mondotte... Avec Clos Lunelles, le prestigieux patrimoine saint-emilionnais de Gérard Perse se voit paré d'une sérieuse référence dans les Côtes de Castillon. Un nouveau pari pour ce passionné du terroir bordelais qui décide ainsi de prêter main forte au devenir d'une appellation pleine de promesse...

Pousser jusqu'à l'extrême le défi de l'excellence... Ce qu'il convient d'appeler aujourd'hui la "méthode Perse" s'applique aujourd'hui à ce domaine, hier méconnu, qui intègre avec brio le concert des Grands Crus Bordelais.

En 2010, Clos Lunelles change son habillage et présente une étiquette plus moderne.

Fermer
Retour

Mot de passe oublié

Votre demande a été envoyée
Identifiants incorrects
Connexion